Gare de Kyôto 京都駅 (2)

Publié le par Paul B.

P1020366.JPG

les lignes jaunes que l'on aperçoit sur la photo constitue un système pour les personnes mal-voyantes qui peuvent ainsi se repérer dans l'immensité des lieux publics japonais (ils vont de pair avec les fameux "coucou" de kyôto qui se déclenchent dans les passages piétons pour prévenir que le feu piéton vient de passer au vert). 

en bas de la photo près de la file d'attente il y a un lieu très important pour le touriste lambda : le TIC (tourist information center) équivalent office de tourisme qui vous fournira toutes les informations que vous souhaitez et où vous pourrez réserver certaines de vos visites auprès des temples.

et là où les gens font une queue si précise en bas à gauche (bien dans les LIGNES), ne vous faites pas avoir par ce distributeur automatique qui ne prend pas les cartes étrangères (préférer celui dans la base de la tour de kyôto de l'autre côté de la place de la gare par exemple).

Pour ma part je prend la photo depuis la première terrasse, à côté, en plein dans une gare ultra moderne, un "orchestre" traditionnel joue ses mélodies et rythmes devant un public attentif assis dans les gradins des escaliers, une pause dans la vie moderne si rapide.
 

P1020297.JPG

le peuple invisible du japon : la foule de "petits métiers" que l'on trouve partout. Dans les gares, les uniformes roses indiquent le service de nettoyage des lieux ; pour l'anecdocte ce monsieur vient d'essuyer les rampes d'escalators de leur eau (comme il pleut) pour que les gens puissent poser leur main sur ces rampes sans se mouiller... Il va disparaître dans le labyrinthe de la gare, véritablement invisible pour toute la foule qui inondent perpétuellement celle-ci.

Cette gare est un lieu où il faut vraiment être à l'écoute du moindre bruit et de la moindre action tant l'endroit est fascinant...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article