Ueno 上野, musées, parc, époque début dix-neuvième

Publié le par Paul B.

P1030381.JPG
Uneo 上野... tout ce quartier dégage lui aussi tout une ambiance incroyable. Petite introduction historique : tout le lieu était plus ou moins insalubre et inhabité dans les années 1850-60 ; suite à la tenue d'une grande expositon, on construisit de nombreux bâtiments (dont le premier bâtiment du musée national), asécha les lieux avec un lac, et l'endroit devint un centre de vie très important et animé.

Actuellement de nombreuses raisons peuvent pousser le touriste à s'y rendre : pour le touriste amateur de culture ancienne, le musée National lui offrira tout ce qu'il désire (quelle collection !) dans des bâtiments des années 1870.  Ci-dessous, une pureté architectural moderne abrite dans l'enceinte du musée les trésors du Horyu-Ji (petit article ici : http://un-voyage-au-japon.over-blog.fr/article-12197776.html), mais drôle d'impression dans ces derniers lieux : comme dans un tombeau, tout est sombre et gris, tout semble mort, même la fontaine extérieur (ci-dessous) et ses ronds zen mathématiquement calculés semble être dénué de toute vitalité. 

L'amateur de culture moderne pourra se rendre dans le musée d'art occidental, dont l'intérêt principal réside (mis à part de très beaux tableaux de Rouault ou des sculptures de Rodin) dans la ligne des bâtiments, dessinée par Le Corbusier. Le zoo, le musée d'histoire naturelle, plairont certainement aux enfants.

P1030380.JPG


Mais surtout, à Ueno 上野 il ne faut absolument pas rater le tout petit musée du quartier d'Asakusa à un bout du lac (près des grands escaliers de la gare) : toute l'ambiance du Tokyo des années 1900 est là : en bas, une rue reconstituée avec ses boutiques et ses maisons (tout est d'époque ! on peut rentrer dans les petites maisons, s'installer, ouvrir les placards, toucher à un peu tout), en haut on trouvera plus de documents (prospectus publicitaires de ces années là, aspect de ueno, grands incendies et séismes) et aussi (et c'est très rare au japon) des témoignages directs de la guerre et des bombardements de la ville. Des "petits vieux" ultra dynamique viennent vous chercher pour vous expliquer ce que vous voulez (condition nécessaire=parler japonais :)). C'est une visite très vivante où l'on se sent vraiment proche des Japonais ! 

P1030382.JPG

je ne sais pas si ce musée a un site (sûrement) mais je n'ai pas cherché :)

Et bien sûr, prenez le temps de flâner dans le parc. Son étang est couvert de nénuphar en été (première photo), à tel point que s'en est étouffant, la puissance de la nature n'est pas loin...  Pour ceux qui viendront au printemps, délire des cerisiers en fleurs :) Vous serez sûrement frappé par le nombre de sans-abris qui y vivent, formant de grandes bandes aux alentours des musées et qui, la plupart du temps, essayent de ne pas importuner le public. Le phénomène n'est pas rare et la société japonaise est terrible (prix du logement!) : les parcs de la Sumida sont aussi peuplés de tentes formant de véritables villes dans la ville, dans une indifférence gênée et généralisée.

Ueno est un centre ferroviaire très important (notamment si vous voulez partir vers Nikko, vers Narita etc.), une station de la Yamanote (pas très loin des stations de Ginza (Tokyo Station et la suivante), et en métro on peut gagner Asakusa et la Sumida.

site officiel du musée d'art occidental :
http://www.nmwa.go.jp/jp/index.html
site officiel du musée national de Tokyo : http://www.tnm.go.jp/jp/servlet/Con?pageId=X00/processId=00

Commenter cet article