Gastronomie... relative

Publié le par Paul B.

 

P1020275.JPG



N'ayez pas d'espoir de trouver dans cet article les subtiles raffinements de la vraie cuisine japonaise que je n'ai pas eu la joie de cotôyer... difficile d'avoir de bonnes adresses. Néanmoins pour vous changer des photos léchées que l'on peut trouver dans la bonne littérature, un échantillon de la nourriture japonaise du touriste :D. 

Tout d'abord les bentô (ci-dessus, ci-dessous) : le paquet repas que l'on achète dans les gares pour déguster dans le shinkansen. Un des rares moments où l'on peut manger "en public", en effet au japon on ne mange pas dans la rue mais dans les lieux adéquats. Tous les bentô ont l'air très alléchant, mais méfiez-vous, plus l'extérieur est tentant, plus l'intérieur est dangereux, j'en ai fait l'expérience avec le bentô du dessous :) qui se décomposait en deux petits étages, celui du dessous étant plein de champignons étranges. Essayez d'éviter les bentô à cuisson automatique (on tire la languette, pchhiiit ca chauffe tout seul)... pour les odeurs que cela peut répandre dans le train :) 
 

P1030545.JPG



Autre pôle d'alimentation : les combini (Layson etc), ces petites magasins ouvert 24h/24, 7jrs/7 vous offrent tout un petit rayon alimentation (et plein d'autres choses très pratique pour la vie de tous les jours!) : nouilles instantannées (on verse de l'eau bouillante pschiiit et hop c'est prêt), gyoza, etc. mais aussi yaourts (et quel plaisir d'en manger au Japon !), brioches, pain melon, LAIT etc. Les combinis sont un bon plan pour l'alimentation rapide et pas trop cher, mais au bout d'un moment... Essayez plutôt les grandes chaînes de restaurant (soit plus orienté occidental ou japonais), qui sont un peu plus cher mais bon. Et enfin il faut goûter au "macdo japonais" qui reviste le concept du fast-food mais sans graisse, avec de la vraie salade etc. et c'est trop bon ! (et pourtant en France arghhh).
 
En été, on ne remercie jamais assez les japonais d'avoir fait installer des distributeurs automatiques de boissons partout et pas cher (120-150 yens). Petite explication "technique" : en haut, aquarius et lemon water (eau au citron trop bonne), rayon du milieu coca citron, fanta grape (bon, mais un peu saoulant à force), et (la partie à éviter...) les thés verts froids (2ème rayon à droite), relativement atroce mais on peut en devenir addicte. Et en bas les cafés froids (glacés) : café au lait et café fort.
 

P1020269.JPG



Et surtout, il faut un peu partir à l'aventure dans toutes les petites gargotes etc on peut trouver le pire... comme le meilleur :). Tempura (crevettes en beignets), okonomiyaki (omelettes sauce aigre douce), udon (nouilles dures ?)  ramen (nouilles dans une soupe?) etc. il existe une variété énorme ! encore faut-il savoir comment on mange (et oui c'est le plus compliqué à comprendre : qu'est-ce qui se mange, avec quoi, dans quel ordre etc.). Si vous voulez manger des sushis et autres sashimis, à mon avis il faut mieux aller dans les grandes chaines de restaurants à sushi que dans les vrais restaurants à sushis très chers : les petits plats (on paye au plat) défilent sur un tapis roulant et on pioche au gré de ses envies, et le poisson y est frais et succulent à souhait MIAM !  

P1030245.JPG 



Ci-dessus et en dessous des photos prises dans un restaurant d'Asakusa. Ne me demandez pas comment ca se mange (ni ce que c'est...) :D le chose jaune c'est de l'omelette archi sucrée bizarroïde, et en dessous des nouilles froides :) et le gros truc en plein milieu du plat c'est un énorme glaçon :D ! 

N'oubliez pas de déguster toutes les petites sucreries que l'on peut trouver partout, et les pâtisseries des "cafés français".
 

japon2-392.jpg 



Et finalement, à la fin de votre voyage, vous serez peut être devenus addicte à la cuisine japonaise sans vous en rendre compte ! et le retour à la fouchette et au couteau après plusieurs semaines de bagettes vous paraîtra étrange. 

Et plus d'un an après mon retour en France, un livre m'a ouvert les yeux sur toute une partie des règles et la manière de pensée de cette cuisine : le manga le Gourmet solitaire de Tanguchi que je conseille vivement et qui raconte les aventures "culinaires" d'un japonais à travers tout son pays, chaque chapitre étant centré autour d'un plat, c'est vraiment magnifique !

Publié dans pratique

Commenter cet article