Hakone 箱根 (2) : de Gora au lac Ashi 芦ノ湖,

Publié le par Paul B.

P1030556.JPG


Après le funiculaire (voir par ici), on s'envole en téléphérique :-), bon, là encore il ne faut pas avoir le vertige, et moi, j'aime pas trop trop me retrouver à trente mètres de tous ces arbres piquants, dans une petite cabine qui au moindre coup de vent vibre légèrement ; surtout qu'en dessous aucune habitation, rien, et le trajet dure 5-10 min. Vous pouvez constatez ci-dessus à quel point dès que l'on s'éloigne des villes, plus rien, juste un parterre d'arbres dans ces montagnes, très peu de villages, rien, comme si le développement du japon avait écarté les montagnes, les avait laissé tranquilles, c'est vrai que les montagnes sont sièges des puissances divines mais quand même ! on a pu voir dans mes articles sur Kyoto (par exemple ici, fin du post, vue sur Kyôto) des exemples de ces montagnes vierges même dans les villes. 

Autre remarque, ci-dessus vous pouvez voir le mont Fuji. Non vous ne voyez rien ? si si, il est là, invisible dans la brume de chaleur de la pollution, juste en face de nous, montagne insaisissable, comme l'âme du Japon, là mais invisible. Mais, un autre paysage s'offre à nous une fois une crête traversée, le téléphérique débouche d'un coup sur cette exploitation de souffre à couper le souffle, taillée dans le corps du volcan sur lequel nous sommes, la vapeur toxique en sort comme un souffle tranquille mais puissant.



P1030561.JPG



P1030562.JPG


Et en parlant d'un volcan, le voici (le bout de son nez ci-dessus), en fait depuis le début de notre voyage à Hakone nous sommes sur ses immenses flancs, et là le téléphérique nous a déposé à quelques pas du sommet, inaccessible et solitaire sous la chaleur.  La puissance cachée sous cette végétation est très forte, les vapeurs qui sortent du sol, les blocs qui se désagrègent dans un paysage qui devient subitement lunaire (ci-dessous) font frissonner. J'ai eu le même sentiment au bord du cratère du Vésuve en Italie : de l'immense trou béant ne sortait qu'une minuscule fumerole qui montait en tournoyant dans les airs, le danger sous le calme... Tout cela m'a donné envie pour un prochain voyage de visiter les parcs naturels du Japon, si qqn l'a fait ou connaît des agences de voyages compétentes dans le domaine, je suis preneur.






P1030563.JPG 

P1030564.JPG 



P1030567.JPG



J'aime bien le contraste entre ces petits jeunes, visiblement citadins, et en arrière-plan la grande fumerole et le sommet du volcan, je ne sais pas pourquoi, mais j'aime bien.

Et comme les japonais ne perdent jamais le sens du commerce, de l'idée clé et originale, voici les oeufs cuits dans les grands bacs que l'on peut voir plus haut ! un oeuf= 7ans de vie en plus, comme on achète un petit paquet de 6... eheh 6*7=42 années supplémentaires (bon je ne sais pas si on a le droit d'additionner !) :D. En plus, ils sont bons ! Détail magnifique et si japonais : les petits oeufs redescendent du volcan à la boutique plus bas par un téléphérique personnel !!! on voit la ligne et les paquets qui passent !!! 

Dernière remarque avant de quitter les lieux : ne vous y aventurez pas si problèmes respiratoires, l'odeur de souffre est très présente, relativement atroce mélangée aux autres gaz, et il est quand même signalé sur de nombreux panneaux (intox ou vérité ?) de ne pas s'attarder dans les lieux à cause des vapeurs :D !

P1030568.JPG


P1030569.JPG


Maintenant, il est déjà tard et il est temps de descendre vers le lac Ashi où nous attend encore quelques surprises en termes de moyens de transport !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article