Sur la Sumida 隅田川 : d'Asakusa 浅草 à Odaiba お台場

Publié le par Paul B.

japon2-399.jpg


La Sumida est au coeur de l'histoire de la ville de Tokyo ; du temps de l'installation du shogun elle motiva son choix, offrant un rempart naturel à toute invasion ; d'ailleurs les shogun refusèrent l'installation d'un pont pendant très lgpt, et après il n'y eut que le ryogoku (j'ai un doute sur le nom du pont ?) qui devint mythique dans les estampes et est reconstitué partiellement au musée Edo-Tokyo dont je vous conseille vivement la visite si vous vous intéressez à l'histoire de la ville. Depuis ce pont on lançait de nombreux feux d'artifices en été, et il offre le sujet d'une des estampes les plus connus d'Hiroshige et autour s'étendait les quartiers populaires d'Asakusa et Yoshiwara. De nos jours, Asakusa a conservé un peu de son ambiance d'un autre temps, Yoshiwara a disparu et la rivière a été bétonnée complètement et ses bords sont couvertes d'immeubles. On peut la descendre jusqu'à Odaiba en bateau pendant une petite croisière d'une demi-heure que je vous conseille vivement.

P1040696.JPG


japon2-398.jpg


japon2-400.jpg


On part juste à côté du "centre" d'asakusa (station de métro Asakusa et entrée de nakamise dori), près de la, hmr, "flamme" de Stark (surnommée de manière très scatalogique au Japon^^) de Asahi Beer. Et on longe la rivière. On peut alors voir une des nombreuses essences profondes de la ville : immeubles uniformes et cubiques, toutes les petites choses d'une ville japonaise, le long des berges la multitude des tentes bleues des sans-abris (impressionnante multitude, problème relativement occulté au japon...), rivière bétonnée (notamment celle qui rejoint le Nihonbashi 日本橋, magnifique pont ancien surplombé par un autoroute tout aussi magnifique^^), autoroutes zébrant les airs, le tout noyé dans la brume opaque de pollution et la chaleur écrasante qui fond le décor.


japon3-278.jpg



japon3-280.jpg


une étrange statue sur le pont, si qqn sait à quoi elle est dédiée ??

japon3-279.jpg



et une ville qui se détruit et se construit sans cesse.


japon3-281.jpg


Et enfin Odaiba..., (bâtiment Kenzo Tang du groupe Fuji à droite). Odaiba, un peu le délire du début des années 90, immense polder artificiel. Personnellement je vous conseille de débarquer à Hama Ryuku pour profiter d'une nature paisible dans cette immense zone du port de Tokyo. Juste à côté il faut visiter l'immense marché aux poissons de Tsukiji (plusieurs fois Rungis, à voir très tôt le matin vers 4-5h). Puis le monorail vous mènera à Odaiba. 

Aux extrémités de notre croisière : Asakusa 浅草 et Odaiba お台場

Commenter cet article