lanternes suspendues sous les toits des temples

Publié le par Paul B.

japon2-276.jpg


Si jamais vous aimez dessinez, peindre, vous êtes auteurs de bds (pourquoi pas ? :D) etc., ce post pourra vous être utile si vous voulez savoir comment représenter des lanternes japonaises, éléments si symboliques de la décoration des temples et des maisons que vous ne pourrez ommettre si vous avez l'intention de dessiner des paysages japonais. En effet, cet article va présenter 8 photos de ces objets, 8 photos toutes complétement différentes qui vous montreront que si vous avez l'idée préconçue "rien ne ressemble plus à une lanterne japonaise qu'une autre lanterne japonaise", et bien, elle est fausse. Entre les lanternes en métal simple à quatre pans, à huit pans, les petites lanternes en bois à ajours en papier de riz, celles à ajours métalliques très travaillés, soit de manière géométrique, ou avec des entrelacs, les lanternes richement travaillés des temples, les grands modèles conçus pour les immenses temples de l'ère meiji, la diversité est de mise et elle impressionne. Comme pour les toits, il suffit de prêter l'attention et d'ajuster l'appareil photo pour saisir tout l'univers qu'elles recèlent. Dommage d'ailleurs que de tels objets ne soit pas disponibles dans nos pays : la lumière faible et suspendue d'une lanterne japonaise dans la nuit noire qui vous éclaire et forme un repère, sa lueur sous une grosse pluie avec en arrière plans des immenses nuages bleus, ou posée dans un jardin de verdure, ces objets sont, je trouve, porteurs d'une poésie certaine qu'on aimerait pouvoir introduire chez nous :-).

japon1-081.jpg


un modèle au temple Toji particulièrement riche : les ajours forment presque une dentelle de métal, au-dessus et en-dessous des pétales de bronze se déploient, tous modelés et striés d'entrelacs. 

japon2-254.jpg

japon2-283.jpg


Face au luxe de la précédente, mélancolie d'une lanterne abandonnée, délicatement posée au sein d'un petit sanctuaire serein (le gio-ji) qui a abrité une princesse délaissée par son amant, ou celui-ci est mort, une histoire tragique, je ne sais plus trop bien et je ne sais pas si la lanterne elle même se souvient d'avoir éclairé les nuits de cette dame ;D

japon1-236.jpg
modèle très simple au sanctuaire Yasaka

japon1-413.jpg


halo de lumière étrange : un esprit y réside ? un yokaï s'y matérialise ? probablement un effet d'optique due à l'humidité régnant dans les lieux et sur mon objectif mais j'aime l'effet qui se produit dans cette lanterne aux ajours habilement conçus et aux lignes très fines. La nuit tombe, il est temps pour les lanternes de s'allumer et d'éclairer les passants

japon1-258.jpg


undefined
à Inari sanctuaire étrange et inquiétant du renard

japon1-110.jpg


très grande lanterne luxueuse et électrique au Higashi Hongan Ji, un temple de Kyôto monumental bâti dans l'ère meiji (ou fin du shogunat j'ai un doute), et qui est je crois une des plus grandes constructions en bois du monde, les bâtiments sont immenses, mais étant en restauration au moment où j'y étais je n'ai pas tout vu. On peut y voir l'horrible corde de cheveux tressées, gigantesque corde destinée à je-ne-sais quelle obscure et maléfique raison :) (non juste un voeux pour un truc qcq :D mais se sont bien des cheveux humains). 

Publié dans art japonais ancien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article