Tokyo 東京 en cartes

Publié le par Paul B.



Ca c'est Tokyo, euh enfin, la grande ultra-agglomération qui s'étend tout autour de la baie au centre. En fait Tokyo, c'est plus ou moins au centre, on voit bien la sumida gawa d'ailleurs (moi oui, mais vous peut être pas :D), même pas le palais impérial. A l'est vers le Fuji, au sud-est Yokohama, Kamakura (sur la côte), et à l'extrême sud-est on s'approche de Hakone. De l'autre côté de la carte on s'approche de Narita (qui est quand même à 1h de la ville à une soixantaine de kilomètres). Au nord-nord-ouest c'est Nikko, Sendai etc, au nord c'est droit direction les Alpes Japonaises. On voit bien les fameux contrastes entre le vide des montagnes (vert) et la grisaille urbaine. Le littoral artificiel de la baie de kyôto donne l'impression d'une mâchoire dévorant la mer et fait un peu froid dans le dos.

Ci-dessous c'est le centre... (délimité vaguement par la Yamanote, ligne de train circulaire qui fait le tour de la ville en 1h) bah oui il n'y a pas grand chose qui dépasse... sauf le centre absolu du japon : le vide du palais impérial (grande tâche verte), le sanctuaire Meiji (juste en dessous de la flèche verte), les parcs (parc Shinjuku, parc Meiji Jingu, Ueno), la sumida, le rainbow bridge (hm, le petit trait qui traverse la baie de tokyo en bas à droite), le petit carré de buildings de Shinjuku. Au-dessus on regardait environ 35 millions de personnes, avec ce zoom on doit être descendu de pas mal (5 millions ?), une vaste trame grise ridée d'autoroutes immenses, de canaux bétonnés, parsemée de grands parcs, mais relativement uniforme. Wow, tokyo métropole mondiale...
 



Mais Tokyo c'est aussi ca : réseau ferroviaire titanesque autour :




Ou ca : (réseau du métro du centre)



ou juste ça : petit schéma succint du réseau JR autour de la ville : Narita, ligne de la Yamanote (le cercle au centre), gares qu'on enfile sur un collier. :D Ne vous inquiétez pas, je vous mets juste ces photos pour vous montrer que les japonais aiment les plans synoptiques (idiots ?) :D. En plus, je les ai choisi sans aucune indication en alphabet international :D ce qui arrive très souvent au Japon, quasi tout le temps si vous vous écartez des routes touristiques, et ceci même dans la capitale ^^ C'est pas difficile de mémoriser les kanjis de votre destination, bon après faut les retrouver sur le plan :D. Je rappelle que le réseau de métro de la ville est privé (pas de JR pass), mais que ce dernier s'applique sur la Yamanote et les lignes JR ce qui peut vous permettre de survivre très bien. On paye à la distance pour le métro et on prend son ticket dans des machines à l'entrée des stations, attention si vous êtes un homme, à ne pas vous fourvoyez dans les wagons réservés à la gente féminine aux heures de pointe :D sur certains lignes.


Tokyo, une ville qui n'existe même pas vraiment... A l'époque d'Edo jusqu'aux années 50, on pouvait vraiment parler d'une cité : petite village de pêcheurs miteux dans des plaines marécageuses, capitale surpeuplée du pays sous l'ère edo et monde flottant, partagée entre le centre impérial et le quartier des seigneurs (consignés à résidence dans la ville 1 an sur 2), et les quartiers populaires autour de Asakusa et Yoshiwara et de la Sumida, ville florissante dans les années 20-30 avec Ginza -horizon deux étages- et ses journaux, Ueno et sa fameuse exposition de 1907, Asakusa et sa pagode à ascenseur, Imperial Hotel ancien style puis par Frank Lloyd Wright et la petite gare de tokyo. Ville meutrie par deux fois : tremblements de terre de 23 qui rase tout, puis par les bombardements alliés. En évolution perpétuelle... après guerre, reconstruction et premiers immeubles gris à Nihonbashi. Et puis et puis, la ville se délite peu à peu : émergence de nouveaux centres, raccords avec les autres villes, disparition du statut métropole de tokyo pour passer aux 23  "big quartiers" totalisant aujourd'hui une douzaine de millions d'habitants. En 2006, ce qui m'a plu dans cette ville, c'est justement qu'elle n'existait pas vraiment ; juxtaposition d'aires urbaines à tailles humaines qui ont leur propre autonomie, d'ailleurs si vous visitez, pas la peine vraiment de prendre de carte globale, mais plutôt des petites cartes par quartier.


Passons à la topographie sérieuse : ci-dessus le centre ville, grosso mode votre plan d'action touristique, ci-dessous le même avec les grands quartiers qui méritent la visite et qui constituent les multiples centres de la cité. Ginza ultracentre, chic et un peu surannée, Ueno et les musées, Asakusa et les restes nostalgiques de son ambiance populaire, Ikebukuro artifciel, Shinjuku et ses deux faces, Harajuku Omotesando Aoyama aire urbaine qui m'a bcp plus, Shibuya-gare, Roppongi vaguement branché, Shimbashi affaire, Odaiba port artificiel. Quasi tous les quartiers cités ont leur propre gare : de Ueno vers le nord (Nikko, Sendai), de Shinjuku vers le Fuji et les banlieues, de la gare de Tokyo à Ginza vers le sud et Kyôto. La plupart sont très limités autour de leurs gares (à peine quelques kilomètres carrés), Shibuya c'est 4-5 rues, Harajuku un pâté de maisons, Shinjuku dix immeubles et un quartier chaud. Roppongi un carrefour, Roppongi Hills, Aoyama une rue immense :D J'exagère un peu mais c'est pas loin de la vérité, tokyo est à taille très humaine :D Et si vous les avez tous visité, vous commencez à avoir une idée à peu près exacte de la ville et sa diversité et son atmosphère vous séduira :D.


Sur le plan historique, tout commence autour du palais impérial, puis développement de Ginza et des quartiers d'Asakusa et Ueno (1900-1930), extension des quartiers d'affaires vers Shimbashi (qui abrite aussi la tour de Tokyo), développement récents de Shibuya, Shinjuku, Harajuku, Odaiba (des années 70-90) pour faire émerger de nouveaux centres et désengorger les gares. Ci-dessus une superbe carte touristique de la ville complétement illisible :D (mais c'est pour mieux vous perdre dans ses méandres :D).


plan d'une petite station de métro : pas très pratique à lire non plus :D B1 B2 : sous-sols dans l'ordre croissant.






En pratique et en réalité, Tokyo sur cartes c'est donc plutôt ca (au-dessus, en dessous) et c'est avec des petits plans ainsi que l'on se ballade le plus commodément. Au-dessus, on reconnait Shinjuku (et son parc que je vous conseille en bas à droite). Cette petite carte est typique de la topologie du monde urbain : au centre la gare, monstrueuse avec ses grands magasins qui s'entassent dessus, autour rayonnent les artères urbaines, les autoroutes, en cercle concentriques et radiales, plus on en s'éloigne, plus la trame urbain redevient paisible et tranquille. A gauche, l'alignement des buildings (quasi les seuls de la ville) : Hyatt du lost in translation, maire de Tokyo, à droite la place du studo Alta. Et tout ca c'est Shinjuku, c'est pas très grand donc. Mais attention, dans les villes japonaises, on a vite tendance à marcher trop et les distances sont quand même importantes !

En dessous Odaiba, en vérité Odaiba c'est "juste" le petit rectangle en bas (là où il y a le siège de Fuji par Tang, la grande roue etc.). Bon là encore c'est un petit rectangle mais quand on y est c'est vaste. On y accède par le monorail automatique de Shimbashi (en haut) en passant sur le rainbow bridge. Ce
post peut donner une idée de la taille réelle de la boucle autoroutière qui donne accès au rainbow bridge (en bas à gauche).



même configuration urbaine pour Asakusa : sa gare de métro (le long de la sumida), son centre : juste la petite rue en jaune qui mène au Senso ji, et à gauche les commerces du ROX.



Et pour finir notre immense zoom depuis l'espace jusqu'au sol : le petit plan de la guesthouse (bien pratique ces plans dans des rues qui n'ont pas de nom !) ; y est indiqué la trame urbaine, banque, restauration, post, poste de police, ATM (distributeurs qui prennent les cartes étrangères une fois sur deux :D). ca y est on est véritablement dans les rues de la ville et les découvertes insolites partout peuvent commencer.

 

j'espère que ca vous a donné une idée plus précise et globale à la fois du plan de cette ville que j'aime bcp :D Les itinéraires de visites arrivent bientôt.

A venir aussi de grosses turbulences pour moi, je suis lancé dans un tourbillon de concours qui vont duré 4 semaines et face auxquels je ne me sens pas terriblement prêts (c'est un euphémisme :S), donc ce blog va sûrement être mis en mode robot automatique (postage régulier mais automatisé :D, je prépare ça), on verra bien.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

LDC 24/03/2015 10:53

Bonjour,

Une fois sur place, où puis-je trouver les cartes par quartier? :)