ornements de toits

Publié le par Paul B.



Après les toitures anciennes, on s'approche pour quelques photos montrant l'ornementation de celles-ci. En effet, si l'on met à part les toitures en chaume, celles en tuiles noires sont décorées sur les bords, les arêtes de toits, et sur chaque face avec des têtes de monstres ou autres. Je ne saurais pas dater le début de cette ornementation complexe, sûrement assez "récente". Parfois on a quelques originalités kitch comme, ci-dessus, ce lion qui fait une galipette sur un bord d'un petit temple anonyme de Kyôto, peut être pas du meilleur goût japonais, mais bien marrant. On distingue aussi sur cette photo les décorations et ondulations des bords de toits (avec les trois spirales et les motifs sur les tuiles qui joignent les cylindres).  Et derrière, les différentes couches de tuiles des arrêtes. Ci-dessus, au Nanzen-Ji, à Kyôto, deux têtes de monstres à terres (pourquoi ?) qui se situent habituellement de chaque côté au sommet du toit, on voit aussi à côté une bordure ondulée qui est aussi habituellement placé à côté de ces têtes.   












tuiles à terre au Nanzen-Ji, ci-dessus, exemple de décoration, assez chargée en fait, du faîtage des toits : on retrouve le quadruple alignement de tuile au sommet, déjà entre aperçu sur la première photo, et les déocrations fleuries et ondulées à l'arêt (sanctuaire Yasaka à Kyôto, parc Maruyama)








A Kamakura, encore une ornementation de toits à terre, la tête de monstre étant ici remplacé par un symbole religieux dont je ne connais pas la signification, mais dont les aficionados reconnaîtront le réemploi dans un jeu vidéo célèbre pour les enfants. Ci-dessus, le même petit temple que la première photo du post : fleurs à moitiés écloses. Ce motif n'est pas unique pour ce temple puisque je l'ai retrouvé (avec d'autres végétaux) sur d'autres photos, je ne connais pas non plus la signification puisque les fleurs, du moins dans le bouddhisme, représentent souvent la matérialité, les sens, le périssable, opposé au religieux et au divin, donc pourquoi ce motif là ?

Publié dans art japonais ancien

Commenter cet article