le mélange des temples et des forêts.

Publié le par Paul B.


Un post "compilation" + quelques inédits sur ce mélange temple-bois-forêt et végétation, qui change pas mal de l'univers urbain banissant souvent le moindre arbre ou pelouse. Bon moi je préfère ces temples en bois qui surgissent avec leurs tuiles noires entre les arbres, mais bon, chacun ses goûts.

A Nara, à côté du Todaiji, ça doit être un temple (tiens donc...), j'ai toujours rêvé que c'était le jardin d'une maison particulière ancienne.


la maison principale des jardins Isuien (ou Yoshikien ?) de Nara



dommage qu'on distingue derrière le château de Nijo, depuis la tour rasée de l'ancien donjon, les cimes grises des immeubles. Pins sculptés formant un nuage complexe.



"jardin" de temple à côté du Tofukuji, Kyôto (au-dessus et en-dessous)







à Kamakura, près de Tokyo




à Kamakura (au-dessus, en-dessous)







une des cours du Kyomizu Dera




perron d'un temple annexe au Tofukuji



la forêt absorbe les bâtiments, pourtant immenses, en arrière plan, à côté du Tofukuji à Kyôto.




pont traversant un petit vallon au fond duquel dévale un torrent reliant les bâtiments du Tofukuji à d'autres annexes. Evidemment, ce n'est pas le pont qui est de travers, c'est moi qui cadre mal, peut être destabilisé par les vagues de feuilles et verdure sans ligne droite au premier plan (peut-être :D)



un autre pont au Tofukuji, derrière les jardins de 1948

Publié dans art japonais ancien

Commenter cet article