L'Histoire - Le Japon des samouraïs aux mangas

Publié le par Paul B.


l'Histoire, numéro juillet-août 2008 spécial Le Japon 6,40€

Je ne lis pas l'Histoire régulièrement, mais la couverture m'a frappé et attiré en cherchant une revue pour occuper mes longues journées d'oraux, il y a une semaine. Encore un numéro qui surfe sur la vague du néojaponisme actuel ? Certainement, mais de bonne qualité, à mon avis. Les articles offrent des synthèses très pertinentes sur différents points de l'histoire japonaise et en donne une idée globale (notamment les grandes lignes du déroulement historique : préhistoire ; apport chinois avant le Xème siècle ; temps "tourmentés", unification progressive avec 3 chefs importants ; shogunat de la fermeture ; révolution meiji, vers la guerre, la guerre et l'après-guerre, le "miracle économique"), très instructif !

quelques thématiques abordées : 

-  le paysage des "extrêmes" : quels sont et ont été les véritables conséquences de la géographie si particulière du pays. Permet de remettre quelques idées toutes faites en jeu.
- une civilisation sans agriculture : commente l'originalité du pays qui, contrairement à la plupart des sociétés antiques qui passèrent par une phase d'agriculture, reste relativement une société de chasseurs-cueilleurs (civilisation Jômon)
- apport entre le VIIème et le VIIIème siècle de la civilisation chinoise, qui façonne au long terme la culture japonaise (arrivée du bouddhisme)
- le christianisme et le Japon
- la "fermeture" du pays (en réalité, pas si clos que ça :)), 200 ans de fermeture
- la "révolution industrieuse" de la fin d'edo qui préfigure en réalité les changements ultérieurs : le pays est déjà en voie "d'industrialisation" au moment de Perry et plus tard, les occidentaux ayant servi de détonnateur pour la révolution meiji d'une situation, toute prête à exploser
- la révolution meiji (la constitution -très bismarckienne- qui a donné lieu alors à de nombreux débats populaires), l'agitation de l'époque
- occupation de la Corée et sa "sinisation forcée"
- massacres du pacifique (j'avais bien une idée de l'ampleur du "génocide", mais quand même...27 millions de victimes pour le foyer du Pacifique, soit 40% des pertes totales de la seconde mondiale sur le front asiatique)
- les procès de Tokyo, qui furent, d'après l'auteur de l'article, relativement exemplaires dans leurs déroulements (je les croyais bcp plus expéditifs), et où le rôle de l'empereur fut minimisé, alors qu'en réalité, il fut bien impliqué.
- la naissance du manga au lendemain de la guerre, conséquences des dessins animés américains et du traumatisme d'Hiroshima
- les nippo-brésiliens (la première diaspora japonaise au monde est au Brésil)

chaque thématique est accompagnée d'une bibliographie ("en savoir plus") et on trouve de nombreuses cartes synthétiques.

Commenter cet article