Gion 祇園 et alentours

Publié le par Paul B.

P1020519.JPG


Gion n'est connu que pour ses geishas et son aspect "traditionnel" (rescapé des bombardements et vissicitudes historiques), je n'ai traversé l'ensemble en question qu'une fois à la tombée de la nuit et l'ambiance était plutôt inquiétante. Ruelles vides, quelques fantômes au loin, silence lourd. Et derrière ces panneaux en bois, ces vanteaux, on pressent de nombreux mystères. Quelles sont ces activités silencieuses abritées par les panneaux en papiers et autres voilages ? On sent, on pressent qu'ils se trament de nombreuses choses, plus ou moins tristes, plus ou moins dangereuses, et on sent presque épiés, du moins surveillé, ou plutôt comme en territoire hostile alors qu'on est encore dans la rue. Et face à ce mystère, avec un peu d'ironie, les panneaux en bois vous renvoient votre propre image...


P1020520.JPG



P1020528.JPG


Quant aux geishas elle-même nous n'en avons aperçu aucune durant tout notre séjour au Japon, sauf une fois dans la partie de shijo dori qui traverse gion : probablement une maiko qui fendait la foule nombreuse d'un air pressé et très inquiet, comme un fantôme qui passait sans toucher terre, à tel point que le temps que nous réagissions et nous nous interpellions entre nous, elle avait déjà disparu, soit sous la foule, soit dans une ruelle, je ne me rappelle plus. Etrange apparition !

P1020523.JPG




P1020533.JPG



La méduse en papier s'approche, s'approche ;-). Cette photo a une toute petite histoire : c'est dans un autre blog (le premier cité dans les liens) que j'ai pu voir le sujet que j'avais particulièrement aimé ; on avait véritablement l'impression d'une glissade du monstre en papier vers la personne qui écrivait les voeux, mais malheureusement, je ne crois pas qu'était alors mentionné le lieu. Parvenu au japon, j'ai cherché en vain dans les guides. Et puis ce jour-ci, par hasard au détour d'une allée de la zone de temple qui jouxte Gion...

J'aime la photo qui suit, prise dans le temple Kennin-Ji à proxmité du temple précédent : juxtaposition de deux générations de japonaises, et remarquez les petits chaussons en plastiques très élégant (^^) que l'on nous propose pour traverser cette zone en pierre.



P1020530.JPG


P1020534.JPG


Ci-dessus une pagode à mi-chemin entre Gion et le Kiyomizu Dera dans toute une zone très agréable qui mérite vraiment de s'y attarder, pleins de petits artisans, temples, quartier traditionnel.

Pour finir un hors-sujet complet, j'avais évoqué le projet d'un grand musée des beaux-arts au Boulingrin à Reims (voir la fin de cet
article), je n'en ajoute pas plus pour ne pas trop dévier du thème de site, juste pour vous dire que demain se tient toute la journée un "colloque" sur le thème au domaine Pommery (les rémois, s'ils en existent ici, comprendront !) ouvert à tous et en entrée libre évoquant la question (sera abordé la collection Vasnier, le choix d'une localisation pour le musée, etc.). Sans doute un acte fondateur pour le projet, du moins je l'espère. Et pour illustrer ceci une esquisse primitive, fictive et purement récréative de ce que pourrait être ce musée... je ne sais pas si on peut comprendre :D. 



esquisse2.JPG


esquisse-haut.jpg


Un musée de taille moyenne (largeur du musée environ largeur de la place du boulingrin), organisé autour d'un parcours clair  : autour du grand patio elliptique pour les collections, autour du petit patio que l'on voit derrière pour la zone pratique -librairie, entrée; auditorium- articulé par la salle centrale qui servirait de salle de repos et de point de départ aux collections (présentation, histoire et bustes des fondateurs), entièrement de plain-pied pour un accès maximal aux collections des personnes handicapés. Quant aux matériaux, on pourrait penser privilégier le bois et des textures chaleureuses pour éviter le froid habituel des musées, et au maximum les matériaux écologiques ; pourquoi ne pas installer des éoliennes horizontales sur les toits et des panneaux solaires ? Devant, un parc courrerait aux pieds des halles jusqu'à la place de la République, la façade de la galerie Vasnier donnant sur le parc, de même, on aurait un jardin autour du pavillon abritant les pièces maîtresses de la collection Gérard. En attendant une esquisse plus fine !!! :D et la mise en place des derniers bâtiments.

Commenter cet article