ぼっちゃんの時代 Botchan no Jidai, 明治 Ere Meiji

Publié le par Paul B.

2002-10-autempsdebotchan01-12x18.jpg

Un petit article culturel sur le manga ぼっちゃんの時代 de Taniguchi en collaboration avec Natsuo Sekikawa et sur l'ère Meiji, je ne reviens pas sur l'histoire qui prend sur cinq volumes pour fil conducteur l'écrivain Natsume Soseki dont la vie (1867-1916) épouse la durée de l'époque Meiji (1868-1912) et qui se déploie autour de plusieurs écrivains et artistes de cette période, mais je précise un peu l'Histoire. 

En 1868 l'américain Perry (cf
Odaiba) et ses canons ouvre le pays, fermé pendant tout l'ère Edo, de force. L'Occident tout puissant et le Japon se rencontre, s'entrechoque brutalement. Les dirigeants du pays ressentant avec acuité le retard économique et scientifique du pays face aux puissances occidentales. L'ère Meiji voit le passage violent de la féodalité au modernisme sous l'égide et bientôt la férule de l'Etat.  Restructuration complète du pays : monnaie, transfert de la capitale à Tokyo, fin du shogunat, chemins de fers, union de la langue orale et de celle écrite, en 1900 : décollage économique, création d'un "empire japonais", le pays veut rentrer dans le concert des puissances, 1905 et l'amertume de la guerre avec la Russie, durcissement du régime. 

2003-10-autempsdebotchan02.jpg

Et quelle transformation culturelle et artistique ! Les visiteurs actuels du musée Bridgestone peuvent admirer les peintures "à l'occidentale" des peintres de l'époque ; les bâtiments copient le vieux monde (ginza, musée national de Tokyo, gare de Tokyo), premier parc à l'occidental (parc Hibiya), disparition progressive des vêtements traditionnels au profit du costume cravate etc. (se qui donne une apparence qui fait bien rire les occidentaux...). On construit encore des temples, mais ils deviennent monumentaux (sanctuaire Meiji, Higashi Hongan Ji et sanctuaire Heian à Kyoto). Et un décalage croissant entre l'urbanisation, le progrès des villes, et le monde paysan amené à disparaître.

2004-10-tempsdebotchan03vf.jpg

Meiji... littéralement gouvernement éclairé... la période est plutôt tempétueuse. Les dirigeants du Japon sont fascinés par l'occident, mais en même temps dégoutés, ressentant un complexe d'infériorité dont le pays ne se relèvera pas. L'occident est orgueilleux : la Chine est dévastée (guerres d'opium, sac du palais d'été) et la mainmise colonialiste fait des ravages ; il ridiculise plus ou moins le Japon qui cherche à s'imposer. Dans le pays on envoie les jeunes étudier à l'étranger tout  en se débrouillant pour qu'ils en reviennent pratiquement en haine de l'Europe (europe décadente, passionnelle, outrancière), on veut faire manger de la viande rouge aux soldats pour qu'ils soient aussi fort que les occidentaux, et on rejette ceux qui viennent s'établir dans le pays (et surtout pas de mariages mixtes!!!). 

L'Europe introduit dans les mentalités deux poisons pour le pays : la disjonction société-état que l'occident a établi dans les années 1700, illustrée dans le manga par la répression de l'Etat militarisé envers les socialistes et les anarchistes (et oui il a eut des anarchistes au Japon :)), et la disjonction société-individu que le capitalisme naissant fait fleurir , qui apparait dans le volume 2 de Botchan No Jidai. Conséquences : ravages au Japon où l'on tente depuis de concilier en vain les forces centrifuges de l'individu et de l'autre côté l'unité de la famille, de la société. Si l'on ajoute le capitalisme et le progrès scientifique on obtient pour le pays un cocktail détonnant qui mène à la seconde guerre mondiale, à la génération sacrifiée pour le progrès (année 60-90), à la dépression de la société moderne qui s'illustre entre autre par la crise politique récente. Où va le Japon ? à mon avis à l'implosion mais je ne suis pas sûr qu'une métamorphose salvatrice s'installera dans le pays d'ici quelques années. 

2006-12-tempsdebotchan05vf.jpg

Mais ne croyez pas que je veuille brosser un portrait noir des choses, j'essaye seulement de transposer l'atmosphère du manga porté par les personnages phares de Mori Ogai, Soseki, et Elise Weigert. Cette dernière étant la plus symbolique. Jeune allemande qui suit Mori Ogai au Japon, Elise se trouve confronté là-bas à la lâcheté de Mori qui suit les volontés de sa famille et qui la laisse à elle-même dans ce pays inconnu qui la fascine ; elle découvre, se comporte comme un soleil d'idées pour un certain nombre d'hommes qui en réalité, la méconnaissent, assimilant son système de pensée centré sur l'humain et le sentiment avec la passion pure et simple. Comprenant qu'elle restera une étrangère au japon elle finit par revenir en Europe, le volume se terminant sur l'ombre du système nazi quand le lecteur apprend qu'elle était juive et qu'on ne sait pas si elle a survécu à la première ou à la deuxième guerre mondiale. 

Concernant les interactions "positives" du Japon et de l'Occident : c'est l'occident qui porte l'estampe à l'Art (au départ simple "image à regarder"), à travers Monet, les frères Goncourts ; en retour c'est l'estampe et l'art japonais qui transfigure l'art occidental : tout l'art découlera après des influences japonaises : impressionisme et art nouveau. Plus tard, en 1950, c'est l'architecture japonaise qui inspire le mouvement moderne à travers Charlotte Perriand ou Le Corbusier qui vouait une admiration sans bornes à la villa Katsura. 

Et comme toujours au Japon, toute l'époque est maintenant parti en fumée, dissipée, évanouie ; la plupart des bâtiments ont été détruit, le témoignage oral a disparu, on peut encore visiter le musée d'Asakusa à Ueno pour retrouver quelques lumières. Je ne porte pas de jugements sur l'ère Meiji, c'est juste une tempête entre déchirements de lumières et nuages lourds qui me fascine.

Natsume-Soseki-photo.jpg

ci-dessus Natusme Soseki

petit article synthétique sur l'époque meiji 
un site passionnant : un fond de photographies datant de l'époque meiji
la photo de natsume Soseki 夏目 漱石 vient de l'article de wikipédia

suivre par ici pour des photos de tokyo sous l'ère Meiji vers un article que je viens de publier et qui s'est mis trois posts avant, bug du ternet^^

Commenter cet article