En gravitation autour de l'Hypercentre

Publié le par Paul B.


On révise un peu dans ce post le grand circuit "centre du japon -hypercentre" en suivant en images l'itinéraire. En sortant de la gare de Tokyo 東京 par le côté "grand magasin", vous traverserez Nihonbashi et ses immeubles sans âmes immenses, grandes boites cubiques comme ci-dessus. Après avoir dépassé Takashiyama, vous arriverez au pont Nihonbashi, centre géographique du japon enfoui sous autoroutes qui a déjà fait l'objet d'un post spécial et qui fait partie de ses lieux éminement symbolique que vous croiserez dans ce parcours.





    

En revenant du pont, vous passerez probablement devant cette girafe bizarre avant ou après avoir visité le musée Bridgestone ; en s'éloignant de Nihonbashi, on arrive peu à peu à Ginza, ses vieux, ses boutiques de luxes et grands magasins, en 2006, les dimanches la circulation est interdite et les piétons s'installaient sur les artères. Comme je l'ai dit dans un précédent post, mes photos donnent l'impression de grisaille alors que sur place c'était grand soleil et chaleur délirante, je pense que le brouillard de pollution crée alors cette impression de demi-jour.






    


      

Puis, après avoir faite éventuellement un détour par le musée Idemitsu,
l'international forum de Vinoly ou le parc Hibiya, vous arriverez au palais impérial, les immeubles qui s'agenouillent devant le coeur vert, les douves immenses reflets d'une époque où toute cette partie de Tokyo n'était qu'un grand marécage, ce qui a justement motivé l'implantation du château ici à l'abri derrière l'eau.




d'ailleurs du palais proprement dit, c'est tout ce qu'on en voit (ci-dessus), le fameux pont d'accès, au loin un  petit pavillon, et les restes des talus de l'ancien château détruit pendant la guerre, et pourtant, je l'avais dit
ici, on se sent au coeur du japon sur cette esplanade immense que l'on traverse pour ne rien voir, pour atteindre le lieu où les japonais s'agglutinent tout au fond.

     




Puis on revient par de vastes artères, à la petite gare de Tokyo historique, un peu délabrée en 2006 et qui faisait alors l'objet de restauration. Elle abrite un hôtel prestigieux dans le style de l'ère meiji.



Commenter cet article