Sur le "chemin de la philosophie", regardons les petits détails de la vie

Publié le par Paul B.

P1020766.JPG


Je préfère ne pas me répéter, le chemin de la philosophie (Kyôto), j'en parle , , , et . Donc sur ce chemin, (tiens d'ailleurs je ne sais pas vraiment pourquoi il porte ce nom ?), je vous invite à philosopher, mais bon, ne pas philosopher sur des grands principes très abstraits, réflexion intérieure de l'esprit sur lui même, sur les causes complexes de la nihilité de tout (;-)), que l'on peut faire les yeux fermés, mais plutôt une réflexion externe, yeux grands ouverts, sens en éveil, sensibilité maximale, toujours vers des petits détails, des petites choses de la vie que l'on peut trouver égrénés le long de ce chemin, à l'écart de tous les grands temples, juste là, en passant. Milliers de détails sans grande importante sur lesquel je vous invite à "méditer", non, juste à y penser de la manière la plus spontanée possible.


P1020767.JPG



P1020769.JPG


Petits faits... : comme ce papillon blanc, qu'il fallait apercevoir, un peu caché entre toutes les petites pierres, comme cette discussion (entre commères ?), abritée par la discrétion d'un arbre qui est venu placer son long feuillage sur le chemin de mon objectif. Comme cette oie qui attend sagement derrière sa palissade, un peu curieuse avec sa tête en avant. Remarquez l'oeuf qu'elle a en dessous d'elle !! Ces étranges dialogues de souris aux significations inconnues pour moi. Ce chat, un peu triste, un peu maigre qui tourne sa tête, un rien agacé et superbe. Ou ce papillon noir, immobilisé par la lumière radieuse, dorée, éclatante qui fait subitement son apparition dans cette après-mid. Et enfin ce rendez-vous entre peluches sur un banc. Mystérieuses peluches que l'on rencontre souvent dans cette quartier.


P1020771.JPG



P1020770.JPG


Et d'autres petits faits peut s'ajouter que les photos n'ont pas représenté, le chat roux qui furète dans les fourrés de végétation le long du canal dont j'essaye en vain de capter l'attention, le distributeur de glace au thé vert ou au melon, goût un peu incongru mais que certain on bien aimé, tout en perdant leur cuillère quelque part (sûrement un tour magique d'un démon^^). 

Petit détail concernant les chats au japon, pour ma part ils ne me semblent pas bcp appréciés par les japonais, on voit plutôt des chiens adulés et bcp de chat "abandonnés", maigrichons, malades. Je ne sais pas ce qu'il en est réellement mais c'est l'impression que j'en ai gardé.



P1020772.JPG



P1020775.JPG


contrepoint : petits rythmes d'une ville immense : ballade entre Shibuya et Harajuku aux rythmes urbains de tokio. 

l'affaire Alfred Gérard (cf article précédent) suit son cours, recherche d'infos pour vous écrire un article et autres. Toujours le temps de botchan 4 à lire et l'âme du kyudo ! et un post à venir sur l'ikebana.

La petite rubrique "contrepoint" est une nouveauté qui vise à vous encourager à revenir dans des articles précédents, j'essaierai d'envoyer un lien vers un article en rapport, écho ou contraste avec le thème proposé. 

Et pour finir, est-ce que qqn peut me répondre à cette terrible question : Yoko Tsuno est-elle partie au Japon dans un de ses albums ? :D

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article